Testez nos solutions

L'apprentissage : Le choix de l'emploi !

Rob lambert 64186 unsplash

Autrefois décrié par son manque de contenu en savoirs et compétences générales jugés trop centré sur la transmission d’un métier précis, l’apprentissage est devenu un mode de formation prisé notamment parce qu’il permet à l’alternant de développer une meilleure connaissance du marché du travail et l’entreprise.

En d’autres termes, l’alternance et l'apprentissage favorisent une meilleure insertion professionnelle !

Cette semaine, nous souhaitons vous faire partager quelques éléments de l’étude : “Comment l’apprentissage favorise-t-il l’insertion professionnelle des CAP-BEP ?” de Thomas COUPPIÉ et  Céline GASQUET 

Selon les auteurs, trois éléments composent  “l’effet apprentissage” dans l’insertion professionnelle :

  • L’effet pré-recrutement : un apprenti  a plus de chances d’être embauché dans l’entreprise à l’issue de sa formation qu’un jeune formé par la voie scolaire d’être recruté par une entreprise dans laquelle il a effectué un stage ou pour laquelle il a travaillé pendant ses études ;

  • L’effet compétences spécifique accrues / supplémentaires dans le métier préparé : les sortants d’apprentissage, bénéficiant d’un avantage comparatif facilitant leur intégration dans ce type d’emplois, seraient donc plus nombreux à occuper, dans leur premier emploi, des métiers ciblés par leur formation ;

  • L’effet net de l’apprentissage qui inclut l’expérience professionnelle accumulée pendant le contrat d’apprentissage, l’acculturation au travail, les avantages informationnels et de réseau, la sélectivité différenciée à l’entrée, etc., (...).

En résumé, la combinaison des trois effets ( pré-recrutement, compétences spécifiques accrues, effet net de l’apprentissage) permettrait aux apprentis de bénéficier de conditions initiales d’insertion plus favorable.

Si l’étude est circonscrite au niveau CAP / BEP.  Qu’en est-il des alternants de niveau supérieur?

Selon l’APEC, le taux d’insertion des diplômés de BAC+5 est excellent.  Ces derniers se retrouvent deux fois moins au chômage que les diplômés n’ayant pas suivi une alternance, soit 7% contre 14% de sans emploi !

En conclusion, L’apprentissage, c’est le choix de l’emploi  !

Vous pouvez télécharger l'étude : https://www.cairn.info/revue-formation-emploi-2018-2-page-7.htm