Testez nos solutions

Le portrait de Arnaud Cantet

Copie de copie de le pourcentage des salarie%cc%81s qui envisagent une mobilite%cc%81 externe ou interne dans les 2 ans %283%29

Tous les mois Saven partagera des témoignages clients autour du recrutement et l'évaluation comportementale.
Pour ce mois de juin, nous faisons le portrait de Arnaud Cantet CEO de You Rise, utilisateur de l'outil Sight.

Bonjour Arnaud, Parlez-moi de You Rise ?

You Rise est un Cabinet RH orienté recrutement que j’ai créé. You Rise utilise des outils d’évaluation dernière génération pour conseiller les organisations autour des métiers innovants, digitaux et technologiques.

Pourquoi se lancer dans You Rise ?

Pour remettre de l’agilité dans le recrutement et être plus de rapide. L’idée est d’utiliser le Big Data pour accélérer les process de recrutement et les rendre plus fiables. De nouveaux métiers apparaissent et des compétences comportementales aussi.

Je réalise des activités de recrutement depuis plus de 20 ans. J’ai toujours travaillé sur cette verticale.  
Ce qui a changé en 20 ans, ce sont les organisations autour de ces métiers. On est de plus en plus tourné vers les Soft Skills. Par exemple : être plus communiquant, ouvert aux autres, etc. On est moins en recherche d’expertise et on ne travaille plus en mode silo.

Le rapport au travail a également changé. Les jeunes générations ont une nouvelle approche du travail. Ils sont davantage dans une optique de « mission ». Cela implique pour nous, les professionnels du recrutement, de les projeter sur le poste actuel et celui d’après. Ce qui a également changé dans mon approche métier, c’est de comprendre ce qu’est un Talent qui réussit chez mes clients.

Je crois qu’il y a de multiples raisons. Il y a les Softs Skills et la culture, ce sont des déterminants. Il y a aussi les outils utilisés, les processus RH comme par exemple, la mobilité interne. En fonction de ces éléments, on pondère les priorités autour de l’agilité intellectuelle, l’adaptation, la capacité d’interprétation. Et puis, aujourd’hui le management est partout. Au bout de deux ans, on encadre et on fait des reporting sur son activité.

Quel sont les défis à relever ?

Le recrutement a beaucoup évolué. Il y a beaucoup d’acteurs. Le recrutement est devenu une priorité dans la société. La priorité du recruteur est de répondre rapidement et facilement. Et dans le même temps, il faut que le recrutement de quelqu’un soit durable. C’est-à-dire que la personne recrutée se développe dans l’entreprise.

Avant vous utilisiez quelles solutions ? :

Avant j’utilisais des « solutions maisons » parce que j’étais persuadé que l’ingénierie était importante et on se rend compte qu’il existe aujourd’hui des experts en outil.

D’ailleurs, il y a tellement d’outils, qu’il est difficile de juger de la pertinence.

Je fais de l’approche directe. Donc, je recherchais un outil d’évaluation fiable et qui ne prenne pas trop de temps pour les candidats. Comme dans la plupart du temps ils sont en poste, il fallait qu’ils puissent remplir le questionnaire sur le temps de leur pause déjeuner.

Donc le premier critère était la facilité de passation et le second critère était la facilité de compréhension et de restitution. 

Avec Sight, On n’est pas dans le verbiage. C’est compréhensible autant pour le recruteur que le candidat. Et c’est très facile de projeter le candidat dans le poste.

En quoi Sight vous a convaincu ?

La plus-value de l’outil est de faire en sorte que le candidat sorte du processus en s’étant posé les bonnes questions sur sa carrière.  

Sight est la partie visible du candidat que j’analyse. Les candidats sont très contents. Ils se sentent valorisées car ce n’est pas un outil qui prend parti.